• Tout ce qu'il voulait, c'était rentrer chez lui et prendre un verre tranquille, mais juste à la fin
    de son service, l'inspecteur Jack Mosley se voit confier une petite mission. Il doit escorter
    Eddie Bunker jusqu'au palais de justice, où deux heures plus tard, celui-ci témoignera à
    charge dans une affaire de meurtre.

    Le trajet devait prendre à peine dix minutes, le temps de remonter les seize pâtés de maisons,
    mais tout va déraper...

    Source: allociné.fr

    Un pas très rythmé je trouve pour ce genre de film, avec la scène dans le bus qui est pas
    trop mal. Bon dans ce film Bruce Willis doit joué un flic qui a bien traîné sa bosse, j'espère
    que c'est pour le rôle qu'il est aussi mou, parce que pour Die hard 4, il doit être au mieux
    de sa forme, mais c'est plus vraiment de son âge de courrir et sauter dans tous les sens.


    votre commentaire
  • Amélie, une jeune serveuse dans un bar de Montmartre, passe son temps à observer les gens
    et à laisser son imagination divaguer. Elle s'est fixé un but : faire le bien de ceux qui l'entourent.
    Elle invente alors des stratagèmes pour intervenir incognito dans leur existence.

    Le chemin d'Amélie est jalonné de rencontres : Georgette, la buraliste hypocondriaque ; Lucien,
    le commis d'épicerie ; Madeleine Wallace, la concierge portée sur le porto et les chiens empaillés;
    Raymond Dufayel alias "l'homme de verre", son voisin qui ne vit qu'à travers une reproduction
    d'un tableau de Renoir.

    Cette quête du bonheur amène Amélie à faire la connaissance de Nino Quincampoix, un étrange
    "prince charmant". Celui-ci partage son temps entre un train fantôme et un sex-shop, et cherche
    à identifier un inconnu dont la photo réapparaît sans cesse dans plusieurs cabines de Photomaton.

    Source: allociné.fr

    Je le regarde pour la première fois aujourd'hui, et oui j'imagine vous vous dites, "Et Oh, tu en as
    mis du temps dit donc!!". Et oui je me demande vraiment pourquoi je met autant de temps à
    regarder des navets au lieu de regardé des petites merveilles comme Le Fabuleux destin
    d' Amélie Poulain
    j'adore, j'adore, j'adore, j'adore.... Je dirais que c'est LE FILM le plus
    romantique que je n'ai jamais vue. Sa fait depuis longtemps que je n'avais pas autant rêvé du
    prince charmant. Je comprends pourquoi Paris est devenue l'endroit le plus romantique pendant
    une période autant que Venise. Déjà que je veux passé plus de temps à Paris mais avec ce film
    sa me donne encore plus envie d'être dans notre capitale.


    1 commentaire
  • En 1948, Clément Mathieu, professeur de musique sans emploi accepte un poste de surveillant
    dans un internat de rééducation pour mineurs ; le système répressif appliqué par le directeur,
    Rachin, bouleverse Mathieu. En initiant ces enfants difficiles à la musique et au chant choral,
    Mathieu parviendra à transformer leur quotidien.

    Source: allociné.fr

    Ce film n'est plus à présenté, un film magnifique et attendrissant, la bande originale vraiment
    très belle, et une fin des plus satisfaisant. Je regrette de pas l'avoir vu plus tôt.


    votre commentaire
  • Synopsis:

    Cuba.

    Malu et Jorgita sont deux enfants qui se sont promis d'être amis pour la vie, bien que leurs
    familles se détestent. Quand la grand-mère de Malu décède et que sa mère décide d'aller vivre
    à l'étranger, Malu et Jorgito s'échappent jusqu'au bout du monde à la recherche d'un espoir
    pour leur amour.
    Commence un périple à travers Cubas...

    Source:allociné.fr

    Sans déconné, quand j'ai lu le résumé, j'étais pas trop emballé par le film. Je me suis dis sa va
    être un film relou, mais bon j'ai gagné des places alors autant en profiter. Et je le regrette pas,
    j'ai adorée. Les deux jeunes acteurs sont mais extra. Ils peuvent être que des enfants, mais la
    qualité dans leurs jeu valent largement ceux d'un adulte. Les enfants sont drôle, émouvant et
    on suit leur histoire avec joie et bonne humeur.

    Après le visionnage du film, le réalisateur était présent pour parler du film. Et il l'avoue sans
    retenu pas comme d'autre qui font genre, "ouais, mais bon je peux faire mieux", il adore son
    film. Donc j'ouvre le débat parce que personne voulait ce lancer, moi en fille qui n'a peur de rien,
    par une question assez banale, lol, mais au moins sa avait enfin démarré. Et le réalisateur
    parlait avec passion de son travail sur ce film qui lui a valu tellement de prix que j'ai vraiment
    la flemme de les cités. Ce film a reçu l'accueil mondial par les enfants de tous les pays,
    même le Taiwan, où il a reçu un Prix de la Meilleure Réalisation Dramatique au Festival
    International de cinéma et Télévision pour enfant cette année. C'est une révolution pour le
    cinéma cubain, parce que c'est le premier film cubain relatant d'une histoire d'enfants cubain.

    Beaucoup de personne on parlé du côté politique du film, je crois que les gens en font un peu
    trop quand c'est sûr l'histoire politique d'un pays pas très libéraliste, sa en devient mais une
    affaire d'Etat. C'est seulement un film qui raconte la fuite de deux très bons amis, qui cherchent
    à ne pas être séparé. Quelques petit anecdotes trop drôle que nous a raconté le réalisateur, il
    nous disait pourquoi le générique de fin était si long, c'est parce que le réalisateur a promis à la
    personne qui conduisait l'équipe sur les différents endroit de tournage, gratuitement, qu'il aurait
    son nom dans le générique. Et à force les gens changeaient sans arrêt. Et aussi le plus drôle que
    le beau gosse du film, que d'ailleur toutes la gente féminin, ce demandait "mais qui est-il?" et que
    d'ailleur une des spectatrices n'a pas hésité à demander, n'est en faite pas acteur. Jusqu'à la
    dernière semaine de tournage, personne n'avait été attribué au rôle du beau spéléologue a
    été choisi dans la rue par hasard par le réalisateur, mais s'est rendu compte au moment de
    tourner, qu'il avait une voix de perroquet. Alors que le physique, et le personnage devait être
    très masculine et charismatique, et que le jeune homme (qui est dans la vraie vie avocat)
    ne sait pas qu'on l'a doublé pour sa sortie au cinéma, qu'après coup.

    Autre chose aussi, le réalisateur a en réalité tourné deux fins, mais que la non-officielle, était
    beaucoup trop triste, et il voulait apporté de l'espoir au jeune enfant. Je vous raconte pas le
    nombre de fois que jai failli pleuré, j'ai eue un mal fou à me contenir. Mon amie qui
    m'accompagnait qui est d'habitude si émotive pareil, mais je lui ai avoué que si elle avait
    commencé, j'aurais surement suivi, mais non moi en fille roc, je ne pleurerais pas, na. Je suis
    sûr que si c'était à la maison j'aurais pleuré comme une madeleine.

    Franchement J'A-DO-REUUUUUUU, je vous le conseille absolument.


    1 commentaire
  • Synopsis: Greg Focker, un modeste infirmier deChicago, vit depuis deux mois
    avec la charmante Pam Byrnes et rêve d'officialiser leur union. Ravie de sa
    proposition, la jeune femme insiste pour un strict respect des règles bourgeoises:
    Greg devra obtenir l'accord de son père, Jack.
    Deux semaines plus tard, le couple fait son apparition dans la luxueuse résidence
    de Byrnes. Accueilli à bras ouvert par la mère de Pam, Dina, Greg décèle d'emblée
    une certaine froideur chez Jack. Ce dernier ne compte pas "céder" sa fille chérie
    au premier venu.
    Bien décidé à emporter la mise, Greg, nerveux, se met en quatre pour s'attirer la
    sympathie et le respect de son beau-père, ancien agent de la CIA, mais toutes
    ses amabilités, toutes ses plaisanteries tombent à plat face à cet homme crispé,
    possessif et paranoiaque.

    Source:allociné.fr

    Bon je viens enfin de voir ce premier opus, parce que j'ai vue le second avant au
    cinéma, à ce moment la j'avais encore la carte ugc et du temps à perdre. Je
    retrouve donc la famille Byrnes dans ce film bien hilarant, Greg (Ben Stiller) enchaîne
    les gaffes, et c'est trop drôle, j'ai d'ailleur plus apprécié celui-ci que sa suite.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique